Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 13:36

aucune paix

dans l'accumulation

 

le temps s’abrite

 

la vie peine

pleine de malentendus

 

tu pèses chaque mot parole

silence tout cela

allège

 

et seul tu avances

dans l’accompagnement des misères

 

errant parmi les pages étincelantes

 

et voilà voilà tout tu arrives

à marcher droit entre les côtes

et les cônes les balises tremblent

 

le vent s'exaspère et assèche

les lèvres des peupliers abandonnés

 

on dirait que la vie se prépare

à l’hiver les livres s’accumulent

il y a partout dans le logement

du désir d’être et des musiques

dans leur pochette attendent

pendant que nous posons

des pellicules en renfort

aux fenêtres fraîchement lavées

 

il y a une semaine soledad

nous a quittés le monde

pendant ce temps continue

ses acharnements

 

 

tu prépares le repas nettoies

la litière avant de sortir

prendre l'air en quête de nouveaux

éclats Brault  Blanchot Pessoa

 

tu plonges dans Baltiques

heureux d'avoir déniché

le Davies qui te manquait

la poésie ce matin s’affaire

aux détails

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by anatole2011.over-blog.com - dans poésie
commenter cet article

commentaires

hervé pizon 09/11/2011 22:09


oui, quel texte !


emmanuelle grangé 05/11/2011 09:18


tu pèses la grâce, quelques pennes rares sur la balance


le babel 03/11/2011 18:29


il est toujours difficile de "commenter", et injuste de ne pas laisser trace


anatole2011.over-blog.com 03/11/2011 21:22



tu as raison, mais je suis parfois injuste, hélas 



Présentation

  • : Le blog de anatole2011.over-blog.com
  • Le blog de anatole2011.over-blog.com
  • : Poésie et court récit poétique
  • Contact

Profil

  • anatole2011.over-blog.com
  • " J'écris pour moi, pour quelques amis et pour adoucir le cours du temps"
Jorge Luis Borgès
  • " J'écris pour moi, pour quelques amis et pour adoucir le cours du temps" Jorge Luis Borgès

Recherche